Au tout début de ma relation avec Wassindji, j'ai voulu en connaître plus sur la culture sénégalaise notamment grâce à la littérature. A l'époque on m'avait conseillé "l'enfant noir" de Camara Laye et "l'aventure ambiguë" de Cheikh Hamidou Kane. Le premier a vite été écarté car il me rappelait trop les listes de lectures au collège. 

kane 

 

Alors direction la Fnac et à peine monté dans le bus me voilà avec mon précieux livre qui allait m'en dire plus sur cette culture qui me fascinait tant. Je n'ai pas dépassé le chapitre 3.

 

 

J'ai essayé de le lire maintes et maintes fois en 10 ans, les premiers chapitres m'ont toujours paru incompréhensible. Je l'ai même emmené au Sénégal me disant que se serait de l'immersion totale. Encore un échec.

 

L'aspect monologue philosophique n'est pas ce qui me plaît le plus dans un livre.

Il reposait là dans ma bibliothèque et puis je suis tombée par hasard sur un article traitant de ce côté philosophique. J'ai vite repris mon bouquin et là tada !!!! je l'ai finis non sans mal. 

 

 

C'est un beau livre qui mérite une grande réflexion mais si c'est votre premier bouquin "africain"... commencer par autre chose !!

 

 

 

 

Comme vous avez pu le comprendre je ne vous ferais pas une analyse philosophique du sujet mais je vais quand même vous faire un jolie copié coller de wikipédia sur la 4eme de couverture :

"L'aventure ambiguë est l’histoire d’un jeune homme du nom de Samba Diallo, héros au pays des Diallobé. Dans le roman, nous assistons tout d’abord à son passage de l’école coranique à l’école des Blancs. Trois personnages exerceront une influence sur lui dans la première partie de l’œuvre, à savoir le chef des diallobé, son maître spirituel Thiérno et sa tante, la Grande royale. Cette dernière insistera pour que Samba Diallo aille à l’école nouvelle afin d’apprendre cet art de vaincre sans avoir raison. Dans la deuxième partie de l’œuvre nous avons son séjour en occident, précisément en France. Ce séjour provoquera la mise en question de sa foi en Dieu… Enfin nous avons son retour au pays de Diallobé et sa mort causée par le fou."

Cette oeuvre date de 1961 et a obtenu le grand littéraire de l'Afrique noir en 1962 !!

 

 

Et comme j'aime bien les choses bien faites une petite biographie de son auteur (source evene le figaro.fr)

"Cheikh Hamidou Kane est le "classique africain" le plus connu au monde, auteur du célèbre livre L'Aventure ambiguë. Ce roman d'inspiration autobiographique,traduit dans une trentaine de langues, est encore aujourd’hui enseigné dans de

nombreuses universités à travers le monde.

D'origine peule, Cheikh Hamidou Kane est aussi un haut
fonctionnaire sénégalais qui occupa des fonctions ministérielles. Il suit d'abord une formation traditionnelle en fréquentant une école coranique puis
une formation occidentale en intégrant l'école française de Dakar. Il poursuit
ses études supérieures à Paris, à la Sorbonne, où il obtient une licence de
Droit et une licence de Philosophie ainsi que le Brevet de l'Ecole nationale de 

6a00d8341bfb1653ef016306165006970dla France d'Outre-Mer. Pendant ses études à la Sorbonne, il fréquente les

cercles intellectuels et collabore à la revue Esprit.

Il rentre dans son pays où il occupe d'importantes fonctions
administratives. En 1960, il est nommé gouverneur de la région de Thiès. Il
devient Commissaire général au Plan, en 1961, puis Ministre du Plan. La même
année, il publie L'Aventure ambiguë, roman écrit en 1952 mais
édité neuf ans plus tard. Ce récit du déchirement d'un émigré africain en
Occident pris entre deux cultures reçoit le Grand prix littéraire d 'Afrique
noire en 1962.

 

 

 

 

En 1995, il publie Les Gardiens du Temple, suite
de son premier roman. 

Impliqué dans différents enjeux qui touchent l'Afrique, il préside de
nombreuses associations dont Enda-Tiers Monde, ONG engagée dans la lutte contre

sddefault


la pauvreté, "Les enfants d'abord" qui s'occupe des problèmes de
santé avec l'UNICEF et l'association des amis de la culture peule. Il a également dirigé la société Dakar-Marine et, en 1981, les
Industries chimiques du Sénégal.

Les cinquante ans de la parution de L'Aventure
ambiguë ont été célébrés au siège de l'Organisation internationale de la

Francophonie à Paris."

 

Bonne lecture

 

 

https://www.facebook.com/pages/Baran-manjak/519145778096817?ref=hl